top of page
Pascal Schrepel (002).jpg

Pol
ASTIÉ

Pol Astié a déjà publié deux essais philosophiques. Poussière d’amours, de l’éros à l’agapè, est son premier roman dans lequel il aborde sans tabou mais avec bienveillance la mort, l’éros et le don de soi. Ses personnages vont vivre des émotions intenses qui vont emmener le lecteur vers des terres inexplorées des rapports humains, aux antipodes du conformisme latent de notre société. Les plaisirs sensuels et intimes ne sont pas une fin en soi, mais le chemin vers le but ultime : l’amour inconditionnel. L’auteur confie à ses personnages le soin de vivre cet extraordinaire voyage initiatique. Vont-ils sentir leur âme se couvrir de poussière d’amours ?

POUSS R.jpg

Camille arrive à Bordeaux pour étudier l’architecture. Il savoure sa nouvelle liberté et donne libre cours à toutes ses petites voix intérieures. L’une d’elles le pousse vers un kiosque à journaux et dans ce vieux café. Une femme derrière le bar le suit du regard…

Léa foule cette plage battue par le vent. Soudain, le message posthume de son père résonne en elle comme une révélation. Il va bouleverser sa vie. Après son premier doctorat en psychologie, elle crée l’institut pour emmener ses pairs sur l’étroit sentier de l’agapè…

Rien n’arrive par hasard. Lui ne se doute de rien. Elle sait.

L’auteur lorrain Pol Astié signe avec Poussière d’Amours son premier roman. Son exploration au cœur de l’amour et de toutes ses déclinaisons montre sa passion pour la recherche de sens.

Les mots simples recèlent souvent des trésors. Que ce soit à travers ses essais, ses nouvelles, ses poésies et à présent son premier livre de New Romance, il aime examiner minutieusement l’esprit et l’âme humaine sur lesquels il porte un regard bienveillant et souvent saisissant.

ESSENCE.jpg

En réalité…

Ce petit mot, donnant assurance et légitimité à celui qui le prononce, formule le vœu pieu d’un authentique et incontestable réel. Pourtant, que savons-nous vraiment de la réalité ? Nous faisons l’expérience de notre environnement à travers ses qualités révélées par nos sens. Mais ceux-ci, à la fois si prodigieux et si fragiles, sont la première pierre d’achoppement dans la quête de l’essence du réel. Et il y en a bien d’autres…

À travers un dialogue entre passionnés, découvrez comment Georges, Angie, Arnaud, Sophie, Lana et l’auteur décortiquent les écueils, brisent les évidences et révèlent une réalité en kaléidoscope dont les multiples facettes ébranlent les certitudes et éblouissent la conscience. Arpentant un sentier de réflexions étonnantes, le lecteur est invité à quelques expériences troublantes dévoilant un nouveau champ des possibles.

LEURRES DU TEMPS.jpg

Que savons-nous vraiment du temps ?

Pour tenter de répondre à cette question, l’auteur nous propose d’explorer quelques manifestations singulières de ce monstre sacré qui échappe à nos cinq sens et qui pourtant demeure tellement présent dans notre sens commun.
Ses souvenirs et ses rêves vont nourrir sa quête, se côtoyant, s’articulant, bousculant la frontière de sa réalité et invitant le lecteur à voyager dans son temps.

Tenter de comprendre le furtif réel de l’instant présent, l’étonnant rôle de la lumière, son éloquence à travers la musique, son emprise sur la matière et son incapacité à soumettre les choses de l’esprit ; ces quelques tableaux illustrant sa pensée du temps seront conclus par un discret regard de l’autre côté du voile.
 

Cette édition est complétée par une nouvelle philosophique : Le double-je du temps. L’auteur vous propose une relecture de la création du monde dans lequel le Temps va devoir jouer des coudes pour s’imposer et accomplir sa mission.

Insatiable chercheur de sens, décortiqueur de vérités, explorateur des faces cachées, l’auteur a choisi le temps pour exprimer ses réflexions. C’est ce domaine par excellence qui a attisé sa curiosité depuis qu’il a été déposé sur la planète Terre et qu’il a ouvert les yeux sur l’inconnu. Et la difficulté d’y apporter des réponses satisfaisantes aura aiguisé son désir de savoir, de comprendre et, par extension, de se situer dans l'Univers.

Aussi, il vous invite à l’accompagner dans son voyage dans l’espace-temps. Dans l’espace certes mais aussi dans le temps. Un voyage qui, à l’instar de l’auteur, forgera peut-être la genèse d’une nouvelle passion pour vous, lecteurs.
Depuis notre plongeon dans la matière et son inhérente et inexorable fuite en avant, nous sommes par nature consubstantiels du temps. Nous sommes une partie de lui-même. Il agit sur nous. Mais ne serait-ce pas aussi nous qui agirions sur lui ?

N’est-il pas une réponse inventée par le Tout pour que nous puissions — nous étant pris au sens général incluant les règnes minéral, végétal, animal et humain — simplement faire l’expérience de l’existence ?

N’agirait-il pas comme une singularité d’un continuum global qui aurait abouti à la nécessité absolue qu’il existe ? Pour des raisons qu’il faudra placer bien au-dessus d’une simple contingence ?

Notre espace-temps, et donc a fortiori le temps, ne serait-il pas une parenthèse dans cet ensemble homogène, comme une capricieuse excentricité ? Extravagance qui aurait engendré en temps et en heure des esprits assez altérés qui, se regardant dans une glace, répètent à l’envi : « Mais pourquoi ? ».

Redescendons dans un paradigme plus acceptable, celui de notre petite vie de quelques fractions de temps au sein d’une fraction d’Univers. Si le lecteur quémande ça et là des réponses nettes et tranchées, qu’il passe son chemin. L’Univers ne fonctionne pas comme cela. Si au contraire, il désire élargir son champ des possibles, en sondant ses propres réflexions à l’aune de celles contenues dans cet essai, il peut s’y plonger corps et âme.

Eh oui ! L’âme n’est pas étrangère à sa réflexion sur le temps !

bottom of page